L’or rouge, la bataille du sang, 11 janvier 2016

      Documentaire français  de Philippe Baron

l'or rouge

Film présenté en partenariat avec

L’ADSB Association pour le Don du Sang Bénévole du Pays Granvillais

        Synopsis:

Juin 1944. Les armées alliées débarquent sur les côtes de Normandie. Dans leurs soutes et leurs frigos, on trouve des dizaines de milliers de litres d’un liquide précieux et ô combien symbolique : du sang humain. L’incroyable armada est aussi la plus grande opération de transfusion sanguine de l’histoire. Pour la première fois, une extraordinaire chaîne logistique permet à des centaines de milliers de dons de sang effectués à New York et Londres d’être transfusés une semaine plus tard à des soldats anglo-saxons sur des plages normandes.

Sang et race deviennent synonymes

Le docteur Stern, allemand et spécialiste en hématologie, assiste impuissant à la montée du nazisme. Le sang devient un enjeu pour prouver la supériorité de la race aryenne. Sa pureté est dans tous les discours jusqu’à s’inscrire sur les frontons des bâtiments officiels : « Gleiches blut gehöet in ein gemeinsames Reich » (Un même sang, un Reich uni). Les lois anti-juifs se multiplient et le touchent au plus près. En octobre 1934, il décide de quitter son pays avec sa compagne, catholique.

Il rejoint par la suite l’armée américaine et participe au débarquement. A travers son parcours, le film « L’or rouge, la bataille du sang » retrace l’histoire de la transfusion sanguine. Stern a vécu les extraordinaires progrès scientifiques de l’entre deux guerres et s’est frotté aux blocages psychologiques associés au sang. Chez les Américains comme chez les Allemands, la conviction que le sang est lié à la race est largement partagée. Sur le front de Normandie, tandis que de nombreux nazis préfèrent mourir plutôt que d’accepter la transfusion d’un sang « impur », l’armée américaine se refuse à mélanger le sang des noirs et celui des blancs…

       Projection suivie d’un débat: Le sang, au delà du don quels symboles? 

En présence de :

Yann Le Jossic, professeur d’histoire

Le  docteur Monique RAKOTONDRAMASY,  médecin de l’Etablissement français du sang, responsable des collectes mobille EFS St Lô –

Mr Jacques Marié, Président du Comité Régional des Associations pour le Don de Sang Bénévole

L’avis de nos adhérents:

« Très beau documentaire, court mais compact.

J’ai tout appris ! Sur un sujet méconnu…

Et dire qu’il a fallu attendre 20 ans après la chute du nazisme pour que les E.U mettent fin à cette discrimination raciale par le sang donné…et versé !

Quant au film de propagande américain avec E Von Stroheim, où l’on voit des enfants des territoires de l’est, transfusés jusqu’à la mort par des petits Mengele, là encore la réalité était au-delà…

Je pense qu’il faudra aussi axer le débat sur tous les aspects fantasmagoriques liés au sang, tant dans les aspects liés aux vertus supposées de l’hérédité (*) que sur les questions plus récentes (sang contaminé et SIDA, rôle et (dys)fonctionnement des organismes comme l’E.F.S… »

Yves Berthault

« L’Or Rouge est un grand film qui démonte les « pseudo » thèses racistes et raciales sur la pureté du sang et des races . On sait où nous mènent ces thèses .
L’Or Rouge est un film plus que salutaire dans le contexte actuel »

Daniel Gandanger

Publicités