Cold war, par Jean Luc Dubouis

 

Mis en scène par Pawel Pawlikowski ( auteur entre autres de Ida )

Dans le contexte de la guerre froide le film décrit le face à face amoureux d’un couple de musiciens, entre la Pologne , la Yougoslavie , Berlin et Paris , dans les années 50 .

La force du film tient à sa mise en scène éblouissante, utilisant le noir et blanc et le format 4/3 qui collent parfaitement à l’atmosphère oppressante de ces années là.

La photo est bluffante mettant en avant dans un savant clair-obscur les gros plans des visages et faisant de chaque scène un tableau .

L’intrigue s’étend sur une  vingtaine d’années , en une succession  de scènes elliptiques séparées par un plan noir alors que commence la musique de la scène suivante , musique qui n’est d’ailleurs pas en reste : folklorique au début, jazzy par la suite.

Le contraste entre l’amour fou de Julia et Wictor , déconnecté de la réalité et de la noirceur de l’époque est parfaitement mis en valeur par le jeu de Joanna Kulig (Zula ) et Tomasz Kit ( Wictor ) et le formalisme de la photo.

Il y a de « l’insoutenable légèreté de l’être «  dans ce film…

Jean-Luc Dubouis

Publicités

Une réflexion au sujet de « Cold war, par Jean Luc Dubouis »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.